Entretien du sol de jardin : Nourrissez-le d’un régime organique

Entretien du sol de jardin : Nourrissez-le d’un régime organique

Le printemps apporte une vague d’activités souterraines que nous ne pouvons pas voir. Des milliards d’organismes du sol s’étirent et bâillent, explosant ainsi. C’est ce sol vivant sous terre qui aide les jardins à prospérer en surface en recyclant les nutriments, en captant l’eau, en améliorant l’état du sol et en luttant contre les parasites et les maladies.

L’entretien du sol d’un jardin est bien plus qu’un simple arrosage. Il faut en prendre le plus grand soin grâce à des techniques qui ont été testée et approuvé, au vu des résultats effectifs visibles. Il est temps d’en apprendre davantage sur comment traiter votre sol de façon convenable, et ainsi vous éviter des désagrément divers des plantes de votre jardin. La suite de cet article vous donne une astuce sur l’entretien du sol grâce à un régime organique. Lisez la suite pour avoir plus de détails sur le procédé.

Comment prendre soin de votre sol avec un régime organique ?

Entretien du sol

La santé du sol se construit tout au long de l’année en le nourrissant et en le soignant. Comment ? Un sol vivant a les quatre mêmes besoins fondamentaux que nous : la nourriture, l’eau, l’abri et l’air.

L’automne est la meilleure saison pour commencer. Les matières organiques sont les ingrédients clés pour des sols sains. Vous pouvez ajouter au sol des feuilles mortes, des débris de jardin, des restes de cuisine et même des pommes ramassées sous les arbres fruitiers.

Hachez les matières organiques directement dans les deux premiers pouces de terre à l’aide d’une lourde houe à lame et recouvrez-les de paillis. Idéalement, ajoutez du fumier concentré, des engrais minéraux phosphatés et potassiques et de la chaux en même temps. L’ajout de ces matières à l’automne leur donne le temps de se décomposer pour être utilisées lorsque les plantes en ont besoin au printemps.