Les enjeux de l’arrosage d’un jardin potager?

Les enjeux de l’arrosage d’un jardin potager?

Dans l’activité du jardinage, l’arrosage est l’une de tâche qui occupe le jardinier le plus souvent. En effet, c’est une activité qui prend place durant tout le processus de croissance et de production des plantes. Cependant, si cette tâche n’est pas bien comprise et bien exercée, elle risquerait de causer la mort des plants. C’est donc important qu’on aborde dans cet article  pourquoi, quand et comment arroser un jardin potager.

Pourquoi arroser un jardin potager

L’arrosage des plantes du jardin est important, parce que l’eau est l’un des éléments qui participent à la nutrition de plantes. Un peu comme chez les hommes, c’est un geste qui participe au développement. Cette activité doit prendre place à la mise en terre, durant la croissance et pendant la récolte.

À quel moment arroser un jardin potager

La question de quand et de la fréquence d’arrosage de la plante sont un sujet crucial. Si elles ne sont pas bien gérées, elles peuvent causer la mort des plantes. Ici, il existe plusieurs facteurs dont il faut tenir compte tels que: la saison de l’année, le stade de croissance de la plante, le sol, l’espèce de la plante, etc. Cependant en règle générale il est conseil d’arroser son potager le matin. Cela permet d’éviter que l’eau ne s’évapore très vite. Aussi cela garantit une bonne humidité du sol. Au-delà de cette première règle d’arrosage, il est important de penser à arroser ses plants dès que vous notez un signe de déshydratation. Cette réaction sera souvent due à un climat trop chaud.

Quelles techniques pour arroser un jardin potager

Les techniques d’arrosage sont nombreuses et dépendent aussi des facteurs précités dans les parties précédentes. Par exemple pour certaines plantes il sera nécessaire de les arroser au pied et pour d’autres un arrosage à la racine sera la meilleure option. Par exemple dans le cas de la tomate, il est conseillé un arrosage à la racine. Cette technique empêche vos plants de développer des maladies.

Au-delà de cela, il faut penser aussi aux mécanismes d’arrosage. Qu’ils s’agissent des tourniquets, de l’arrosoir ou même du goute à goute, ce qui compte c’est le besoin de vos plantes.